On est en Ligue 1 !

0
50

Ils l’ont fait ! Après 25 longues années d’attente, le Nîmes Olympique retrouve la Ligue 1 de la plus belle des manières, en battant le Gazélec d’Ajaccio 4-0. Retour sur cette soirée folle aux Costières, mais pas que.

Il est environ 18h45 lorsque la foule se rassemble à la demande des groupes de supporters, à l’entrée des joueurs dans l’angle des tribunes est et nord. Chants, fumigènes, pétards: l’ambiance est bien présente et les joueurs arrivent uns à uns, accueillis par le peuple Nîmois qui n’a qu’une chose en tête: la Ligue 1.
Une fois les joueurs arrivés, c’est l’heure de rentrer dans le stade et de patienter jusqu’à 20h45. Là encore, les groupes de supporters encouragent leurs joueurs alors à l’échauffement.

Le stade continue de se remplir et c’est maintenant l’heure. Les 22 acteurs rentrent sur le terrains accueillis par ce stade qui n’attends que d’exploser. 17 337 personnes sont là, les quatre tribunes sont ouvertes. Ce Nîmes – Gazélec s’annonce bouillant et terminera même 8eme affluence du week-end, Ligue 1 et Ligue 2 confondues. Amaury Delerue, arbitre de la soirée donne le coup d’envoi. Il reste 90 minutes pour aller chercher cette Ligue 1 tant attendue.

3′ – On joue seulement depuis 3 minutes aux Costières et Rachid Alioui vient couper au premier poteau le centre de Sada Thioub. Le gardien Corse est battu, les Costières explosent pour la première fois de cette soirée car le Nîmes Olympique est, pour l’instant, en Ligue 1. La fête est belle, le stade est debout, les supporters chantent, crient, sautent. C’est beau.

22′ – Coup-franc pour le Nîmes Olympique. Alioui s’élance, sa frappe est contrée et trompe le portier Ajaccien, le Nîmes Olympique vient de faire le break et Alioui signe là son 16e but qui lui permet de reprendre sa place de dauphin d’Umut Bozok, dans le classement des buteurs.

45′ – Mi-temps aux Costières, Nîmes Olympique 2-0 GFC Ajaccio. Dans le même temps, l’AC Ajaccio mène 0-1 sur la pelouse de l’AJ Auxerre. Nîmes n’est donc pas officiellement en Ligue 1 même si la différence de but compterait presque autant qu’un point d’avance.

50′ – De retour des vestiaires nouveau coup-franc. Cette fois-ci c’est Romain Del Castillo qui s’élance et qui va décrocher la toile d’araignée de la lucarne droite de Maxime Cassara. Les Costières sont debout et s’exclament « On est en Ligue 1, On est en Ligue 1… ». Del Castillo inscrit son 4e but en Ligue 2.

59′ – Pendant que la fête continue à Nîmes, l’AJ Auxerre vient d’égaliser contre l’AC Ajaccio. La soirée est belle, très belle.

68′ – Bozok tente une retournée mais le ballon retombe dans les pieds d’un défenseur Ajaccien. Bobichon effectue un très bon pressing et récupère la balle. Il profite d’un mauvais placement du gardien pour frapper dans des cages presque vides. Le jeune Nîmois vient d’inscrire son premier but en Ligue 2.

90′ – C’est terminé! Nîmes implose, les Crocos sont de retour en Ligue 1, 25 ans après. L’AC Ajaccio rentre avec un point d’Auxerre, Nîmes est donc officiellement promu. La fête ne sera pas gâchée par les quelques envahisseurs, rapidement chassés par la sécurité. Après avoir fêté ça entre eux, les joueurs sont revenus faire un tour d’honneur et célébrer le Graal avec leurs supporters. Ensuite, c’est l’envahissement total de la pelouse. Pleurs de joie, sourires, cries, embrassades étaient visibles, les Nîmois sont de retour dans l’élite du football français!

La fête se poursuivra ensuite jusqu’au bout de la nuit dans les rues de Nîmes. Ensemble, joueurs et supporters feront la tournée des bars et fêterons cette montée comme il se doit. Nîmes est en Ligue 1, le Nîmes Olympique est vice-champion de France de Ligue 2 pour la troisième fois de son histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.