Estrella Piq, du HBCN au SUN Bouillargues

0
1171
Image : Serge Garcia - Estrella à doite

Ex-joueuse du HBCN et aujourd’hui joueuse du SUN A.L. Bouillargues, Estrella Piq a accepté d’aborder divers sujets concernant sa jeune carrière.

Bonjour Estrella, Tu es aujourd’hui joueuse du SUN A.L. Bouillargues, club de handball féminin évoluant en D2 Française lors de la saison passée. Avant de revenir sur ton passage au HBCN et à ton arrivée au SUN, peux tu nous raconter quel a été ton parcours dans les équipes de jeunes (avant de jouer en « senior ») ?

J’ai commencé le handball à 10 ans au HBCN en moins de 12 ans puis j’ai fait toutes les catégories -14-16-18 avant d’intégrer l’équipe réserve en N1 lors de la saison 2013-14 avec en même temps les sélections départementales et le pôle espoir régional.

Tu as donc connu le HBCN avant sa disparition il y a quelques années de cela maintenant. Quels souvenirs te reste t-il du club Nîmois (les meilleurs) ? As-tu toujours des contacts avec les gens qui étaient au club ? Quel est ton ressenti vis-à-vis de cette disparition ?

Au niveau sportif la satisfaction d’avoir gagner le challenge de France en -18 (en 2012) et c’était pendant la Féria de Nîmes, on a bien fêter ça !! et au niveau personnel avoir rencontré mes meilleures amies (Pauline et sa sœur Alice). Le souvenir le plus important est dans l’amitié qui nous unit toujours avec les autres joueuses au travers de tous les bons moments passés ensemble ainsi que l’ambiance familiale qui régnait au sein du club. J’ai toujours de nombreux contacts avec les joueuses et avec quelques-unes nous nous croisons avec plaisir dans les gymnases lors des rencontres de nos équipes respectives comme il y deux semaines avec Perrine Petiot lorsque l’on a rencontré Celles sur Belles avec Bouillargues.

Photos : Serge Garcia

Mon ressenti se résume en un seul mot : du gâchis. Le club aurait pu être sauvé malgré ses difficultés. Le club dans toutes les catégories avait de brillantes équipes et l’avenir sportif était assuré.

Y’à t-il une ex-joueuse du HBCN qui continue de t’inspirer ou avec qui tu t’entendais particulièrement bien ? Quel souvenir as-tu des moments passés avec les joueuses pros ?

J’ai eu la chance de jouer un match en réserve avec Blandine Dancette qui revenait de blessure; ce jour là commençait le championnat d’Europe qu’elle aurait du jouer. Elle est venue avec le sourire et était la première en repli défensif : une leçon d’humilité !!! J’ai aussi beaucoup apprécié Delphine Carrat pour sa gentillesse, son talent et sa disponibilité pour les jeunes. l’ensemble de l’équipe première était très proche des jeunes !

Juste après la fin de l’ « aventure HBCN », nous avions eu la chance de poser des questions à Camille Ayglon, joueuse de l’équipe de France et ex du HBCN. Elle avait choisi de mettre en lumière la mauvaise gestion du club et les problèmes au sein de l’équipe dirigeante. Que penses-tu de tout cela ? As-tu le même angle de vue ? En as-tu toujours sur le cœur lorsque tu parles du HBCN ?

Camille a raison il y a une mauvaise gestion mais Je pense que la page doit être tournée. De nos jours avec le regroupement des agglomérations il faut raisonner en terme de bassins de population et le haut niveau pour le handball féminin Nîmois et Gardois se trouve à quelques kilomètres du chef-lieu du département.

image : Sophie Gravil

Maintenant tu es une joueuse du SUN A.L. Bouillargues qui a lui aussi été un club important dans le paysage du handball français durant de longues saisons. Pourquoi as-tu choisi Bouillargues ? Quelle est l’ambiance au sein de l’équipe ? Quelles sont les ambitions du club ?

Je n’étais pas prête à quitter la région ni ma ville natale Nîmes et Bouillargues présentait un projet intéressant donc le choix a été très simple et je pense que le bilan des deux saisons écoulées m’a donné raison. L’ambiance est celle d’un club familial au sein d’une petite ville. Des dirigeants du coin, un mélange joueuses locales et d’ailleurs, des jeunes en quantité et un public fidèle. Les ambitions du club sont de se structurer petit à petit à tous les niveaux et de consolider les équipes dans leurs catégories.

Je ne regrette pas ce choix j’ai retrouvé des filles avec qui j’évoluais à Nîmes et ce club m’a permis de faire de belles rencontres et de nouer des liens d’amitiés. L’ambiance cette année est très bonne, il y une vraie équipe et on espère se maintenir le plus tôt possible dans la saison et éviter d’attendre la dernière journée comme l’an passé…

Parlons un peu de toi maintenant. Tu es encore une jeune joueuse. Quelles sont tes objectifs personnels ? Penses-tu pouvoir un jour jouer dans l’élite française ? Veux-tu devenir professionnelle ?


Personnellement continuer à prendre du plaisir autant en match qu’aux entraînements. Je suis passée en 3 saisons de N2 à N1 puis D2. J’entame ma deuxième saison à ce niveau et je pense pouvoir continuer à progresser. L’élite n’est pas pour aujourd’hui car la différence D.1 et D.2 est très grande mais si je continue à progresser et que le club de Bouillargues grandit en même temps, pourquoi pas ? Au vu de mes performances ces prochaines saisons, je verrai si je peux passer le cap du professionnalisme.

Avec le SUN AL Bouillargues

Dernière question vis-à-vis du sport féminin. Un autre gros club évolue à proximité de Bouillargues : l’USAM. Quelles sont les différences entre évoluer dans un club masculin et évoluer dans un club féminin lorsque l’on veut progresser ? Pour toi, quelles progressions doivent encore faire les clubs féminins s’ils veulent un jour être comparés à ceux de la Lidl star Ligue ?

Les exploits répétés de l’équipe de France masculine ont fini par fidéliser le public et attirer les sponsors et télés. Aujourd’hui le championnat masculin est attrayant avec des salles pleines. Pour le hand-ball féminin il faut être patient mais si l’équipe nationale arrive à trouver une génération dorée avec des exploits dans les compétitions internationales cela peut avoir un effet sur le nombre de licenciées et attirer sponsors et télés. Surtout que la qualité des joueuses françaises est bien réelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.