Pas en veine

0
765
image : Y. Galiotto

Le Nîmes olympique se déplaçait à Saint-Etienne ce lundi soir pour la 30ème journée de L1.

Décidément, les supporters Nîmois ne savent plus sur quel front se battre … Entre les déboires des préfectures, ceux de la LFP, hier soir, c’était au tour de la VAR de mettre les crocos en difficulté. Ayant pourtant ouvert le score à la deuxième minute grâce à Bobichon, c’est ensuite Cabella qui a permis aux verts de revenir à égalité à la 24è minute. Poussés par les gladiators venus au dernier moment, les rouges n’ont pas su faire la différence et ont longtemps subi la loi Stéphanoise largement aidée par l’arbitrage lorsque Bozok a été victime d’un coup de pied sur le front et qui méritait, au moins, le pénalty.


Si Bernardoni a encore une fois été grandiose dans ses cages, cela n’aura pas suffit à éviter le but du chaos par Beric à la 79è malgré la situation litigieuse du début d’action tout comme sur un carton jaune attribué à Briançon qui pestait pour une touche qui avait été sifflée accidentellement pour l’ASSE. En manque de lucidité en fin de partie, les crocos ont finalement lâché sous la pression verte. En manque de réalisme et de réussite, la barre touchée par Bozok aurait largement pu aider les Nîmois dans leur quête du match nul. Bref, place à Caen qui se déplace en terres gardoises ce vendredi soir. Allez les rouges !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.