La ville de Nîmes vend le Stade des Costières

0
2342
Photo : Midi Libre

C’est officiel, la ville de Nîmes vend le Stade des Costières à Rani Assaf : Le prix de vente est de 8 millions d’euros.

Suite à de longues négociations, le président de Nîmes Olympique, Rani Assaf, aurait trouvé un accord avec la ville de Nîmes.  La vente du stade est actée et va donc être entièrement démoli et reconstruit, avec une capacité de 15.100 places. Le président du club nîmois aurait donc finalement décidé de considérer les demandes de la mairie ainsi que la pétition lancée par les supporters afin que le stade soit plus important.

Vendu plus cher que l’estimation réalisée par les services immobiliers de l’Etat, soit 8 millions d’euros contre 5 millions. Le stade avait été construit il y a trente ans, pour 160 millions de francs à l’époque, soit environ 40 millions d’euros. Au delà du stade, l’ambitieux projet immobilier de M. Assaf comprend des logements, des bureaux et un hôtel, pour un montant total estimé à environ 230 millions d’euros. Le projet a été officialisé lors d’une conférence de presse qui a eue lieu à l’Hôtel de ville, aujourd’hui, en présence du maire, Jean-Paul Fournier et de Rani Assaf. La vente sera quand à elle officielle le samedi 6 juillet prochain, lors du conseil municipal. Si le projet enthousiasme certains des élus, d’autres ne sont pas de cet avis. Sylvette Fayet (Front gauche) se pose des questions concernant le projet :

« Est-ce que les capacités fiancières de la ville empêchent d’investir dans un stade qui resterait municipal ? Pourquoi quand quelqu’un arrive avec une somme d’argent et dit « j’achète » on dit que l’on vend ? Nous n’y sommes pas opposés, mais nous ne savons rien, ne sommes associés à rien. C’est un manque de démocratie. (…) Quel retour y aura-t-il vers les Nîmois de ces 8 millions d’euros ? Est-ce qu’il y aura aura des retours qui concerneront particulièrement le domaine sportif ? Il y a un manque cruel d’équipement sportif dans les quartiers, il y en a aussi à rénover. Nous attendons des réponses. »

La conférence en live-tweet :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.