[Edito] Derby raté

0
1607
(c) @Damien_Nore

Comme la saison passée, le N.O perdu le derby. Mais, contrairement au match aller de l’an dernier, les crocos ont su « rivaliser » avec l’ennemi.

Tout le monde se souvient du derby aller de la saison dernière qui fut très dur à regarder et à encaisser pour tous les supporters. Celui de cette année laissera forcément des regrets au vu du score et du jeu proposé, mais, est néanmoins plus intéressant que celui de l’an dernier. Malgré le score (1-0), nous pouvons retenir un assiduité défensive, surtout au centre. En effet la charnière Martinez-Briançon, qui a vu hier soir s’ajouter Landre, fonctionne bien depuis le début de la saison et le match d’hier n’y a pas fait exception. Malgré le but de Souquet, sur lequel la défense fût trop passive, assez rares ont été les occasions adverses. 

Des choix critiquables…

Hier soir B.B nous a offert quelques surprises assez inattendues. Tout d’abord, le choix du dispositif, comprenant 5 défenseurs, choix assez incompréhensible avant le match mais finalement assez judicieux au vu de la rencontre. Ce dispositif nous permettait en effet, de bloquer les ailes. Ensuite, le choix de mettre certains joueurs sur le banc, par exemple, le cas Philippoteaux alors qu’il est l’homme en forme de notre équipe depuis quelques matchs déjà. Idem en ce qui concerne Alakouch pour lequel nous n’avons pas eu d’explications claires. Se priver d’un Philippoteaux en début de match est assez incompréhensible. Ou encore le fait de mettre en attaquant axial 2 joueurs qui n’ont pas été formés à ce poste là : Pourquoi ne pas avoir mis Denkey avec Ripart ou Zinou ? Malgré ces choix difficilement compréhensibles nous avons su proposer du jeu et mettre en difficulté l’adversaire. 

Un match compliqué 

Ce match est en demi-teinte avec 2 mi-temps très différentes. Tout d’abord, la première mi-temps fût assez équilibrée jusqu’à ce que l’arbitre du soir, Monsieur Bastien, ne siffle pas penalty après la main du défenseur montpelliérain, et ce malgré l’aide de la vidéo. Sur les images on voit clairement que le ballon dévie de sa trajectoire après avoir touché le bras du défenseur, ce qui empêche ainsi à Martinez de mettre sa reprise de volée sur la ligne du 6 mètres. Le pénalty que l’on a concédé à Paris sur la main de notre défenseur était moins flagrant que celui d’hier soir…  L’action suivante n’est autre que l’action du but avec des Nîmois moins concentrés après le « non pénalty  », Montpellier a su saisir sa chance et marquer après une belle action en une touche de balle terminée avec la belle frappe de Souquet, qui avait d’ailleurs déjà mis un joli but contre Lyon. Après ce but, on a vu des nîmois assez revanchards qui essayaient d’aller de l’avant. 

Mais la deuxième mi-temps fût totalement différente avec une équipe nîmoise fébrile ne proposant pas grand chose si ce n’est des longs ballons ou des tentatives d’actions individuelles ; des nîmois laissant le ballon à l’adversaire sans mettre une grosse pression, une impression de déjà-vu …  

Des changements tardifs

Le changement de dispositif et de style de jeu est arrivé vers la 70eme minute. Ce changement est arrivé trop tardivement car étant mené 1-0 et ne proposant pas énormément de choses depuis la 59eme (seule action avant la 83 eme minute, action de Ripart qui est d’ailleurs passé à côté de son match). L’équipe a largement eu le temps de tomber dans ses travers au point de ne plus savoir en ressortir.  

Alors oui Monsieur Bastien aurait dû/pu siffler pénalty et le match aurait bien évidemment été totalement différent. Mais après notre deuxième mi-temps, on ne peut pas dire que tout était de la faute de l’arbitre hier soir. Montpellier était prenable mais avec notre deuxième mi-temps on ne pouvait malheureusement rien espérer de mieux que cette défaite.

Un grand bravo aux Cafés, notamment au Café Latin, et aux supporters présent qui ont animé le match depuis Nîmes. Allez les rouges !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.