Bordeaux-Nîmes : Déplacement à haut risque

0
1546
Photo : Fabrice Foures

Une semaine, trois rencontres. Après avoir arraché un nul plus que laborieux à domicile contre Metz, Nîmes se déplace demain soir la pelouse des Girondins de Bordeaux, pour une opposition qui s’annonce particulièrement compliquée, quelques jours seulement avant de recevoir Lyon aux Costières. Les crocodiles, qui n’ont plus gagné depuis la sixième journée et une courte victoire 1-0 dans le Gard face à Toulouse, doivent impérativement prendre des points en Décembre pour ne pas se voir distancer dans la course au maintien. Mais demain se dresse un adversaire invaincu depuis 4 journées et qui pourrait grimper sur le podium en cas de victoire.

Le 3-4-3 des girondins

26 Octobre, dernière défaite girondine en date. C’était à Lille, face à des nordistes qui réalisaient ce jour-là une de leurs plus solides prestations de ce début de saison. Un 3-0 maîtrisé de bout en bout, et des bordelais recroquevillés dans un 3-4-3 loin de faire l’unanimité. Mais n’était-ce pas la claque qu’il fallait aux hommes de Paulo Sousa pour repartir de l’avant ? Bordeaux n’a pas connu la défaite en Novembre, que ce soit en championnat ou en Coupe de la Ligue, n’encaissant que 3 buts en 4 journées, soit autant que lors de la déconvenue lilloise. Le système de jeu choisit par son technicien portugais fonctionne, et même plutôt bien. Dernièrement, Monaco et Nantes sont venus se casser les dents au Matmut Atlantique, où seuls Paris et Saint-Etienne sont venus s’imposer cette saison, 1-0 à chaque fois.

Nîmes, qui jouit d’une certaine solidité défensive (seulement un but de plus encaissé par Briançon et les siens que par la défense bordelaise), pourrait néanmoins se retrouver englué dans une bataille du milieu de terrain que les crocodiles n’ont que trop peu remportée lors de leurs dernières sorties. Le 3-4-3 probablement aligné demain aura pour but d’empêcher les relances propres des visiteurs, notamment par un pressing haut et des joueurs rapides sur les ailes – attention à Kamano à droite – bien épaulés par un trio offensif qu’au moins 5 joueurs peuvent venir garnir : Maja (2 buts), De Préville (4), Briand (4), Hwang (3) et Adli (2). 15 des 21 buts déjà inscrits par Bordeaux cette saison viennent des cinq offensifs.

 

La déclaration :

« Nîmes a besoin de points. Pour eux, chaque match, chaque action est très importante. Je veux que mes joueurs aient la mentalité pour comprendre l’adversaire et être plus intenses. On doit être plus intenses que nos adversaires. » Paulo Sousa

La dernière opposition :

C’était bien entendu la saison dernière, aux Costières lors du match retour. Après un nul 3-3 à Bordeaux en début de saison, Nîmes s’était imposé à domicile 2-1. Des buts de Savanier sur pénalty et Ripart contre un but de Maja en début de rencontre.

L’impact au classement :

Pour Bordeaux, une victoire pourrait signifier un retour provisoire (en attendant le match de Montpellier, mercredi) sur le podium, seulement si Angers ne s’impose pas à domicile contre Marseille. Pour Nîmes, les 3 points permettraient de revenir à hauteur (et toujours avec un match de moins) de Metz et Dijon, qui recevront respectivement Rennes et Montpellier mercredi.

Le groupe du Nîmes Olympique : 

 

Kevin N.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.