Clément Deprès : « on a besoin de vous »

0
2040
Image : Nîmes olympique
Dans le cadre du NM d’Or 2019 et du partenariat établi avec sa marque « Le Nîmois », Nîmes Médiasport revient avec Clément Deprés sur sa situation actuelle ainsi que son rôle en tant que créateur.
Salut Clément, merci de prendre le temps pour répondre à nos questions. Comment vas-tu ?
Salut à tous ! Le mental est bon, j’ai toujours la force et la motivation pour me remettre d’aplomb. C’est le plus important.
Rentrons dans le vif du sujet : Tu as créé la marque « Le Nîmois » avec quelques uns de tes amis, peux-tu nous dire d’où vous est venue cette idée ? Dans quel état d’esprit aviez-vous lancé votre marque ?
On a créé ça pour montrer que nous étions nîmois et fiers de l’être. Nous aimons notre ville, nous avons grandi ici, nos clubs sportifs sont au top, notre ville est de plus en plus belle, les monuments sont rénovés et la France nous les envie. Nîmes c’est ça et plus encore, c’est être chauvin et vu le succès que la marque a rencontré, force est de constater que nous n’étions pas les seuls.
Vos tee-shirts sont en effet appréciés par les supporters locaux. Comment l’expliques-tu ? Quelle est la touche « Le nîmois » ?
Ils sont appréciés car les gens sont fiers d’être nîmois, ça me paraît aussi simple que ça. Aujourd’hui c’est l’accessoire pour montrer que on est de Nîmes et qu’on en est fier.  La « touche » le Nîmois s’identifie aux matchs du Nîmes olympique contre Paris ou Marseille en 2018.  Les gens n’ont pas conscience de leur impact sur le jeu. Quand vous rentrez dans un stade rouge, une arène entièrement rouge, c’est pas pareil.  On l’a vu contre Marseille ou Paris, il y avait toujours quelque chose en plus … Être en rouge c’est être avec nous, c’est être supporters et non spectateurs. Je pense que c’est ça la touche le Nîmois : C’est faire des gens des supporters et non de simple spectateur.
Quels sont les projets de la marque dans le futur ?
Les projets sont en cours et avancent pour la féria prochaine, on va emmener un style  supplémentaire, en essayant de toucher un peu plus de monde avec des styles différents.
 On aimerai qu’un « dress code » se démocratise au sein de la féria. C’est ambitieux mais ça nous motive également.
En ce qui te concerne, quel est ton rôle dans cette « entreprise » ?
J’ai le même rôle que mes associés au niveau responsabilités.  Avec ma notoriété, je suis comme un ambassadeur de la marque. Cela nous a ouvert pas mal de porte lors des événements précédents.  C’est aussi moi qui gère les quelques rendez vous qu’on peut avoir avec la mairie ou des entreprises locales.
L’année 2019 se termine, quel souvenir vas-tu garder de cette année sur le plan sportif ?
Malheureusement l’année 2019 sur le plan sportif ne se résume pas à grand chose pour ma part. Il y a évidemment ce match où je marque un doublé aux costières, et où je me blesse, qui restera pour moi un souvenir fort mais aussi positif.  Suite à cela, j’ai pris place en tribuns et j’ai apprécié l’équipe comme tous les nîmois en fin de saison dernière. Surclasser des équipes comme Rennes ou Monaco, c’était beau à voir.
Merci pour tes réponses, un dernier mot pour la fin ?
Merci pour cette interview. Ne lâchez pas notre équipe, on a besoin de vous, nous ne sommes pas parmi les favoris en Ligue 1, nous devrons jouer à 12 lors de chaque match à domicile si l’on veut s’en sortir. Autrement ça sera difficile. A très vite sur les terrains !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.