Nîmes cède face à Nice

0
491
(c) S. Gouiran

8 jours après une victoire des plus rassurante face aux Vipers de Montpellier, les Krokos accueillaient ce samedi les Aigles de Nice dans le cadre de la 10ème journée de Division 3. Simon Dentroux et Lilian Torres manquaient à l’appel.

En ce soir de Teddy Bear Toss, pas de round d’observation entre les deux contingent Agliardi idéalement servi à la bleue par Astic, obtenait après 1’31 une première situation dangereuse, en break, et déjoua le gardien Rollet (1-0). Le début de rencontre reste malgré tout disputé entre deux équipes joueuses. Nîmes se montre dans ce secteur de jeu, mais le Diables résistent en défense. Le premier but des Niçois intervient après 5 minutes de jeu. une passe le long de la bande de De La Chapelle, Cheylan coupe dans l’enclave, 1-1 à 5’2 Les actions se succèdent, Nîmes réagit également par Adrien Colaisseau, 3 minutes plu tard avec un Flinois virevoltant dans ce premier quart d’heure 2-1 (8’47) . Agliardi récidiva devant Rollet qui s’était débarrassé de son vis-à-vis pleine enclave 3-1 (15’23). Les Niço appuient et tentent de préserver leur défensive, à l’image d’un Tom Puech solide, qui prena le meilleur sur deux adversaires par des mises en échec solides, avant de libérer le disque ses offensifs. Carreton servait Puech, qui prenait le meilleur sur Guimoneau à 17’30, 3-2. Nîmes regagne les vestiaires avec un but d’avance.

Le début de deuxième période offre son lot d’occasions de part et d’autres. Nimes est tendre en défense et s’en remet à un Guimoneau omniprésent pour détourner les incursions des hommes de Grimaud, à l’image de Macon, qui mettait la défense sous pression. Les attaques reprennent et Nimes fait fructifer l’une d’elle par son sniper Mathis Pasquali qui concluait, 4-2 20’58. Dans une rencontre riche en tirs, avec un bon rythme, un tir de la bleue de Botionne dévier, fait revenir les Aigles 4-3 (22’34). Fleury récidive sur un tir venu du milieu de zone, 4-4 23’16. Retour dans les vestiaires avec un scrore de 4 buts partout au tableau indicateur.

Nîmes fait face à des infériorités évitables en entrée de troisième et s’expose, notamment
à 5 contre 3. Les locaux résistent à l’intériorité, mais voient les Niçois redevenir dangereux.
Malgré quelques instants de flottement,
les Nîmois reprennent leurs bonnes intentions mais
n’empêcheront pas Macon de se retourner et d’ajuster Guimoneau de près, 4-5 à 40’37.
A
43’40 Nice remit le couvert par Cheylan puis 8 minutes plus tard par l’inevitable Macon 4-6
à 51’14. Nimes joue son va-tout en fn de match en sortant son cerbère sur un avantage
numérique.
Cluzel, profte du rebond, 5-7 à 52’49. Nimes se remet à y croire, et les Krokos,
qui entrevoyaient le bout du tunnel malgré un coup de massue en toute fn de rencontre,
grâce à une nouvelle réalisation en cage vide de Macon 6-8 (54’48). Les Krokos retentent
la manœuvre dans les instants qui suivent, et réussissaient à nouveau le coup de maître
par Astic à 57’14!!
. Nos Krokos s’y reprennent à trois fois, mais Sutor termine le travail en
propulsant le disque au fond du flet désert, 6-9 à 59’39.

Victoire des Aigles… Un succès logique et reflétant la physionomie d’une rencontre, intense de part et d’autres, avant de partir pour quelques jours de trêve. Avec une nouvelle fois 5 buteurs différents, l’offensive Nîmoise se porte bien en cette fn d’année 2019, pointant au 6ème rang de la Ligue. Nîmes a rendez-vous le 4 janvier à Avignon, pour le retour au championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.