Coupe de la Ligue : Nîmes se saborde face à Saint-Étienne (1-2)

0
1459

Et pourtant, il y avait la place. Dans une rencontre peu emballante entre deux formations aux onze de départ largement remaniés, Nîmes s’est procuré les occasions pour espérer se qualifier. Mais les matchs se suivent et se ressemblent pour des nîmois qui s’arrêtent aux portes des quarts de finale. 

Nîmes ne marque pas…

6 jeunes crocodiles sont titulaires au coup d’envoi. Dias, Guessoum, Sainte-Luce, Valerio, Luca Valls et Buades viennent permettre aux titulaires nîmois habituels de souffler avant le déplacement de samedi au Vélodrome. Face à une équipe stéphanoise qui a largement fait tourner, les 20 premières minutes n’offrent que peu de spectacle (et c’est un euphémisme) au peu de public présent ce soir aux Costières. Pas de véritable occasion franche d’un côte comme de l’autre, et une équipe stéphanoise qui ne parvient pas à briser le rideau défensif nîmois. À la demi-heure de jeu, toujours aucune frappe cadrée pour deux onze qui s’observent au milieu de terrain. La première petite mèche est allumée par Duljevic, bien servi par un Philippoteaux peut-être trop altruiste, mais le tir du bosnien est contré par la défense des verts. Dans la foulée, sur un centre de Trauco à gauche de la défense nîmoise repoussé par Dias, le jeune Benkhedim (qui a évolué au Nîmes Olympique fut un temps) reprend du pied droit et voit sa frappe tromper le portier nîmois avec l’aide du poteau (37′ 0-1). Sur une demie occasion, Saint-Étienne vient de prendre les devants. Un air de déjà vu pour les crocodiles.

 

… et se saborde en seconde période. 

Au retour des vestiaires, Bernard Blaquart n’attend pas pour procéder à son second changement (après l’entrée de Sarr en fin de première période pour remplacer Valls, blessé) et lance Ferhat à la place de Philippoteaux. L’international algérien ne va pas avoir le temps d’aider les siens, qui vont se tirer une balle dans le pied. C’est le jeune Sainte-Luce, buteur lors du tour précédent contre Lens, qui met en retrait plein axe pour son gardien et sert sur un plateau le jeune attaquant Correia, qui ne se fait pas prier pour battre Lucas Dias près du poteau gauche (49′ 0-2). Nîmes accuse un retard de deux buts et ne parviendra jamais à le remonter. Malgré la réduction de Stojanovski sur corner (67′, 1-2), les crocodiles buteront notamment sur un Moulin solide (51′, 52′, 77′) et, comme souvent depuis le mois de Septembre, ne seront pas assez précis dans le dernier geste pour espérer mieux. Nîmes sort aux portes des quarts de finale et Bouanga, copieusement sifflé par le public des Costières, peut sourire au moment de regagner les vestiaires. Saint-Étienne ira affronter le PSG au Parc des Princes pour le compte des quarts de finale.

 

La déclaration 

« Il nous a manqué de la réussite. Encore une fois on se crée les occasions, on est dangereux dans les 30 derniers mètres, le gardien en sort une belle et on en manque. Déplacement périlleux à Marseille samedi mais tout le monde a envie de le jouer, tout le monde va continuer à s’entraîner et à bosser pour récupérer la confiance. » Antoine Valerio

 

 

Kevin N.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.