Marseille – Nîmes : La fin d’une ère ?

0
3266

C’est demain soir que se termine l’année de football 2019 pour toutes les formations de Ligue 1. Pour Nîmes, c’est presque un soulagement. Les crocodiles, qui ne mordent plus grand monde depuis trois mois, se déplaceront une dernière fois au Vélodrome avant de retrouver les terrains début Janvier en Coupe de France. Si l’exploit semble compliqué à aller chercher dans les Bouches-du-Rhône, ce dernier match marquera aussi la fin d’une ère au club et le début d’une mission maintien plus que périlleuse. 

Les premiers mots d’Hammache, les derniers de Blaquart ?

C’est ce vendredi que Reda Hammache, nouveau directeur sportif gardois, a accordé son premier entretien au Midi Libre. Celui qui dit avoir commencé à suivre de plus près le Nîmes Olympique lors de l’annonce du projet du nouveau stade au printemps dernier est optimiste pour le futur. S’il admet volontiers que « la situation du club est délicate », il assure également que le club « va se donner les moyens de démarrer un autre championnat en janvier ». Une réunion entre les décideurs (Assaf, Hammache, Blaquart et Arpinon) a eu lieu, et le club veut en tous cas se donner les moyens de ses ambitions. Une véritable cellule de recrutement devrait être montée sous peu, qui regrouperait « quatre scout, un chef scout, et moi (Hammache)« . Ces recruteurs ne seraient pas basés sur Nîmes mais bien en constant déplacement, notamment « en France, Europe et Afrique ». Pour l’heure, la priorité reste bien entendu le mercato hivernal. Celui du Nîmes Olympique pourrait s’emballer rapidement, et un premier renfort serait attendue dès la fin de semaine prochaine dans le Gard. S’il ne confirme ni n’infirme la rumeur Adebayor, il certifie que des joueurs l’ont déjà contacté pour venir à Nîmes. Le discours se veut rassurant, l’homme ambitieux et déterminé. Une détermination qui semble avoir quitté Bernard Blaquart, l’emblématique coach nîmois.

En conférence de presse, le technicien de 62 ans a été on ne peut plus clair sur son état psychologique. « Ça fait six mois que je souffre, et il n’y a pas que les résultats ». D’après les informations données par le Midi Libre, il pourrait d’ailleurs vivre demain soir son dernier match sur le banc. Rani Assaf serait tenté de procéder à un changement dès maintenant, et Jérôme Arpinon pourrait prendre la place de numéro 1. L’organigramme du club pourrait donc encore évoluer très prochainement.

 

Marseille de retour au premier plan 

Nîmes avait commencé sa première moitié de saison par un déplacement au Parc des Princes, il la clôturera au Vélodrome, face à une équipe à la dynamique sportive diamétralement opposée. Marseille, sous l’impulsion de son nouvel entraîneur portugais Villas-Boas, est solide deuxième du championnat. Invaincus depuis la 11ème journée (4-0 à Paris), les olympiens n’ont plus perdu à domicile depuis la première journée et une défaite initiale face à Reims. Imprenables à domicile, Dimitri Payet et les siens ne perdent plus contre les « gros » : victoires contre Lyon, Lille et Monaco cette saison. C’est donc tout un groupe qui voudra partir fêter Noël en ayant terminé le travail en cette première partie de saison : cela passe par une victoire demain soir.

 

La déclaration 

« On doit absolument gagner. Avec les victoires de Rennes et Lille le week-end dernier, on a raté une occasion avec le nul à Metz. On ne peut pas se permettre de rater une opportunité comme ça. Il faut absolument gagner, on aura besoin d’un Vélodrome plein qui nous aide à l’emporter. » André Villas-Boas (Entraîneur, OM)

 

La dernière confrontation 

Lors de la 32ème journée la saison dernière, Nîmes se déplaçait au Vélodrome après avoir battu l’OM 3-1 lors du match aller aux Costières. Cette fois, Marseille allait faire la différence en fin de rencontre, inscrivant deux buts coup sur coup grâce à Germain (72) et Luiz Gustavo (73). La réduction du score de Savanier sur pénalty (82) n’y changeait rien, et les trois points revenaient alors aux pensionnaires du Vélodrome.

 

L’oeil des supporters

Pour l’occasion, @tomOMarseille (rédacteur pour le site Peuple Olympien) côté marseillais et @germain_23 côté nîmois ont accepté de nous donner leur impressions sur leurs équipes et sur cette confrontation olympique.

« Nous sommes très contents du début de saison, et notre principale satisfaction c’est Villas-Boas ! Enfin on réussi à gagner contre les gros, d’ailleurs on a gagné contre pratiquement tous les gros sauf Paris et peut-être Rennes. Il a réussi à transformer des joueurs qu’on avait complètement perdu l’an dernier comme Sanson, Mandanda, Caleta-car, Radonjic, Amavi. On a un vrai buteur même si il n’a pas tant marqué que ça. Nous avons deux systèmes tactiques cette saison et que l’on maîtrise très bien : le pressing haut et constant notamment emmené par un Rongier en feu et produit dans le matchs contre Bordeaux et Brest, et le bloc bas avec transitions offensives rapides, qu’on avait utilisé contre Saint-Étienne, Strasbourg, Angers. Pour demain, je vois une ouverture du score rapide pour Nîmes puis des marseillais qui se réveillent et s’imposent 3-1. » Tom

« Le début de saison de l’OM était assez dur au début avec l’absence des cadres puis il y a eu le match contre Montpellier qui a été l’un des plus aboutis malgré le résultat, et dernièrement une grosse série de victoires qui n’était plus arrivée depuis Bielsa. C’est assez impressionnant en sachant sans Thauvin notamment. Je trouve aussi que Villas-Boas a redonné de l’envie aux joueurs. Pour nous, l’arrivée d’Hammache est de bonne augure mais je n’en attend pas trop car je n’ai pas envie d’être déçu. J’attends de voir mais avec son carnet d’adresse et son expérience il n’a pas dû venir sur un coup de tête et doit avoir des garanties de la part d’Assaf. Donc c’est une arrivée très intéressante et qui professionnalise le club car malgré l’immense respect que j’ai pour Laurent Boissier, il faut quelqu’un de plus qualifié et avec un gros réseau, quelqu’un qui soit vraiment du métier et qui sait ce qu’il fait. Pour demain, je vois 3-1 pour l’OM malgré tout. » Germain

 

Le groupe marseillais

Mandanda – Pelé – Simon

Caleta-Car – Kamara – Alvaro – Sakai – Amavi – Sarr – Perrin

Chabrolle – Sanson – Rongier – Lopez – Khaoui

Germain – Payet – Benedetto – Radonjic – Ake

 

Le groupe nîmois

Bernardoni – Dias

Alakouch – Briançon – Martinez – Landre – Miguel – Paquiez

Buades – Sarr – Valerio – T. Valls

Denkey – Duljevic – Ferhat – Philippoteaux – Ripart – Stojanovski

 

 

Kevin N.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.