Nîmes – Reims : Maintenant ou jamais

0
800
Photo : Y. Galiotto

Il y a eu une défaite au Vélodrome, et puis une trêve pour les fêtes. Un stage en Espagne, loin de la pression médiatique, et l’arrivée d’une première recrue. Alors que dans l’ombre, le nouveau directeur sportif nîmois œuvre pour apporter du sang neuf à l’effectif, la Ligue 1 est déjà de retour aux Costières. Demain soir face à Reims, il est capital pour les crocodiles d’aller chercher des points. 

Benrahou, premier arrivé 

Il sera dans le groupe demain soir et peut prétendre à une place de titulaire. S’il n’est pas attendu comme le messie du côté des Costières, le jeune espoir bordelais, prêté avec option d’achat, peut faire du bien au collectif nîmois.

Et qui de mieux pour en parler qu’un supporter bordelais ? Sur Twitter, @Giggs_ a accepté de nous parler du joueur et de ce transfert.

« Yassine est un milieu offensif polyvalent, il peut jouer à droite comme en 10. Excellent pied, bonne vista, grosse frappe. Parfois encore un peu tendre et un léger manque de volume mais il a le talent pour faire des différences. C’est un joueur fin et intelligent. C’est un très bon coup pour Nîmes. Il n’y a pas forcément besoin seulement de « joueurs expérimentés » pour se maintenir, il faut aussi parfois un facteur X, de l’insouciance. Benrahou parle français, connaît le championnat et a surtout très à cœur de se montrer. Il a une excellente mentalité et il aura forcément un coup à jouer avec davantage de temps de jeu qu’à Bordeaux où le système ne lui était pas forcément favorable.

Pour le joueur, c’est intéressant car à Bordeaux le système limitait son utilisation et il avait pas mal de concurrents. À Nîmes il aura véritablement l’occasion de lancer sa carrière en pro s’il bénéficie d’un temps de jeu régulier. Pour Bordeaux, le prêt d’un jeune espoir peu utilisé était une bonne idée. Mais alors je ne comprends pas l’intérêt d’inclure une option d’achat, surtout d’un montant aussi faible. Ça parait cadeau pour Nîmes et Bordeaux pourrait bien s’en mordre les doigts. »

Nîmes dans le dur, Reims tout sourire 

Aidé de sa nouvelle recrue, Nîmes serait bien inspiré, demain, d’attaquer 2020 en fanfare. Ce premier mois de compétition pourrait déjà être un véritable tournant : d’ici au 5 février, Nîmes jouera 4 fois à domicile contre Reims, Rennes, Monaco et Dijon. Une série de résultats positifs relancerait probablement les hommes de Bernard Blaquart, qui accusent 5 points de retard sur le premier non-relégable. Pourtant, après une prestation inquiétante face à Tours (N3) en Coupe de France, l’heure n’est pas forcément à l’optimisme du côté des supporters, qui seront encore bien présents samedi soir aux Costières.

Les rémois, de leur côté, vivent une seconde saison consécutive en Ligue 1 beaucoup plus tranquille que leurs homologues nîmois. Sixièmes à 5 points du podium, David Guion et les siens disputeront également les demi-finales de Coupe de la Ligue face à Paris dans deux semaines. Invaincu depuis 6 rencontres en championnat (2 victoires, 4 nuls), Reims n’a plus perdu à l’extérieur depuis le 31 octobre et un déplacement à Nice (2-0). Du côté des mauvaises nouvelles, le transfert confirmé de Rémi Oudin à Bordeaux. Si Reims réalise ici la meilleure vente de son histoire (10M€), c’est un élément offensif important du dispositif champenois qui quitte donc le club pour cette seconde partie de saison.

La déclaration

La dernière confrontation 

Elle remonte au 26 octobre dernier. Sur la pelouse d’Auguste-Delaune, les deux anciens promus de Ligue 2 s’étaient quittés sur un score nul et vierge. Reims qui domine, Nîmes qui se voit refuser un but de manière inexplicable, et pas grand chose de plus à se mettre sous la dent.

L’oeil des supporters

Pour l’occasion, ce sont les supporters rémois du blog d’actualité @A_LaRemoise et @ElFamosoNimois, supporter des crocodiles, qui ont accepté de nous parler du match, du mercato ou encore de la saison de leurs clubs.

@A_LaRemoise :

« Vu de l’extérieur, la saison nîmoise paraît évidemment très compliquée. Ce qui n’est pas étonnant après le départ de joueurs majeurs l’été dernier. La fougue et l’envie offensive de l’an dernier ne sont plus là. L’effectif manque certainement de qualité, mais aussi de réussite. Pour parler de votre éventuel maintien, Reims va avoir un rôle important cette semaine car nous jouons contre vous puis contre Amiens, qui est à 5 points devant Nîmes. Cette Ligue 1 est très serrée, le maintien est toujours possible. 

Pour nous, la seconde partie de saison va être, on l’espère, passionnante. Nous jouons contre Paris en demi-finales de Coupe de la Ligue, sixièmes du championnat avec un match de moins… Ce n’est que du bonheur. Après, nous venons juste de perdre Oudin, et notre qualité de jeu est toujours perfectible. 

Pour demain, nous espérons une victoire, même s’il est toujours compliqué pour nous de jouer contre des équipes de niveau inférieur ou du même niveau que nous (alors que nous sommes premiers au classement si on ne prend en compte que les 8 premières équipes). Ce sera notre troisième match en une semaine dont un match de coupe mardi sur un très mauvais terrain et une grosse charge émotionnelle. Je pense plutôt à un match nul pour demain. »

@ElFamosoNimois :

« Il faut pour Nîmes que le déclic se produise. Ils en sont largement capables et nous l’ont déjà montré plusieurs fois par le passé ! Mais pour ça, il faut que le public soit présent plus que jamais pour son équipe et que l’on fasse un mercato hivernal qui ira dans ce sens. Il faut que nous recrutions au minimum selon moi 4 joueurs : un vrai attaquant de pointe, un tueur devant les cages. Nous avons également besoin d’un meneur de jeu au milieu de terrain. Ça nous fait cruellement défaut depuis le départ de Savanier. Si l’on pouvait également recruter 2 milieux avec un minimum d’expérience en Ligue 1 car des joueurs comme Sarr et Fomba sont loin d’avoir le niveau et l’expérience dont on aurait besoin. Un mercato de ce type est obligatoire si l’on veut se maintenir en L1 . Le match contre Reims sera loin d’être facile mais je reste optimiste et voit une courte victoire 1-0 du NO avec un but dans les dernières minutes du match de Ripart ! »

 

Le groupe nîmois

Bernardoni – Dias

Alakouch – Briançon – Landre – Martinez – Miguel – Paquiez

Deaux – Fomba – Valerio – T. Valls

Benrahou – Denkey – Ferhat – Philippoteaux – Ripart – Stojanovski

 

 

Kevin N.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.