Verts de rage

0
832
image : Y. Galiotto

Le Nîmes Olympique se déplaçait au stade Geoffroy Guichard dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1 Conforama.

Les nîmois cueillis à froid

Les hommes de Bernard Blaquart ont à peine eu le temps de se mettre en place qu’ils se voyaient déjà contraints de remonter un handicap d’un but. En effet, dès la 3e minute de jeu c’est Khazri qui se retrouve seul face à Paul Bernardoni qui ne peut rien faire, abandonné par sa défense. Et le score aurait pu s’alourdir très rapidement sans un magnifique sauvetage du portier gardois qui s’impose dans un nouveau duel face à un Charles Abi qui a mené le vie dure aux crocos.

Ça sera finalement sur penalty après une faute concédée par Sofiane Alakouch que l’AS Saint Étienne réussira à faire le break par l’intermédiaire de Khazri qui s’offre un doublé dans ce match.

Les nîmois touchés mais pas coulés

Même menés 2 buts à 0 au tableau d’affichage, les crocos du Nîmes Olympique ont su profiter d’un relâchement stéphanois pour revenir au score grâce à un but de Ferhat. Une magnifique tête décroisée à la 45e minute de jeu qui vient libérer les 250 supporters gardois ayant fait le déplacement dans le Forez.

Au retour des vestiaires, les nîmois ont continué à se montrer pressant avec Jérôme Arpinon l’entraîneur adjoint de Bernard Blaquart qui a pris les choses en main sur le banc et a réorganisé le pressing collectif gardois. Ce nouveau plan de jeu a poussé les verts à commettre de nombreuses erreurs. Malheureusement, les nîmois n’ont pas su en profiter. Trop brouillons dans leurs transmissions et pas assez justes offensivement.

L’espoir nous a fait vivre …

À 3 minutes de la fin de la rencontre, sur un centre parfaitement déposé de Benrahou, Landre pense égaliser mais c’était sans compter sur l’intervention de la Var qui annulera à « juste titre » ce but pour un hors-jeu du défenseur nîmois qui ne s’était pas replacé. Les dernières offensives nîmoises et malgré les entrées de Stojanovski, Buades et Sarr n’ont pas permis aux gardois d’égaliser.

Enfin dans le temps additionnel, un ultime but a été refusé à l’ancien nîmois Denis Bouanga pour une main au départ de l’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.