Nîmes-Monaco : Lancer une série à domicile

0
695

Alors que le mercato hivernal vient de fermer ses portes, Nîmes, aidé de ses recrues, est bien déterminé à aller chercher son maintien en Ligue 1. Après une défaite rageante à Saint-Étienne, les crocodiles peuvent se relancer dès ce soir à domicile. L’adversaire du jour, Monaco, réussi plutôt bien aux gardois ces dernières années. Analyse. 

Un mercato qui nous laisse sur notre faim ? 

Il fut plein de rebondissements, de surprises et de déceptions. Il fut surement décevant, pour des supporters qui s’attendaient à autre chose. À un renforcement plus significatif de l’effectif, peut-être. À des arrivées au milieu et en défense, aussi. Mais dans un mois de janvier où il est toujours complexe de trouver la perle rare, Nîmes a dû composer. Et flairer les bonnes affaires. Après l’arrivée, tôt dans le mois, du meneur de jeu bordelais Benrahou, c’est l’attaquant sénégalais Moussa Koné qui a posé ses valises aux Costières. Le natif de Dakar a cependant dû repartir au pays pour finaliser son permis de travail, et donc pouvoir jouer avec ses nouveaux partenaires.

Enfin, le 30 janvier, c’est un attaquant bien connu des pelouses française qui s’est engagé 6 mois en faveur des crocodiles. Nolan Roux, qui reste sur deux relégations de suite (avec Metz puis Guingamp), tentera de rompre le mauvais sort à Nîmes. Longtemps, les fans ont attendu un latéral gauche. Karim Hafez d’abord, qui a finalement signé en Turquie, puis Robert Mazan, défenseur slovaque du Celta Vigo. Lui non plus n’est jamais arrivé en France. Si les rumeurs se sont enchaînés tout le mois, c’est bien offensivement que le club, pire attaque du championnat, s’est renforcé.

Monaco dans la tourmente 

Un mois après avoir changé d’entraîneur, assiste-t-on à un effet Moreno à Monaco ? Après un premier match plus qu’encourageant sur la pelouse du Parc des Princes (3-3), les monégasques ont rapidement rechuté en janvier. En championnat, Ben Yedder et les siens se sont inclinés à deux reprises à la maison, 4-1 contre Paris, puis 3-1 contre Strasbourg. Sans montrer grand chose, à part la fébrilité que l’on connaît chez eux depuis plusieurs mois maintenant. Dans les derniers jours du mercato, le club du rocher s’est renforcé au milieu de terrain. Ce sont les jeunes Fofana et Tchouameni qui ont débarqué en provenance de Strasbourg et de Bordeaux, et qui sont d’ailleurs déjà dans le groupe du jour.

Monaco s’avance sur la pelouse d’un adversaire qui ne lui réussi plus depuis plusieurs années. En championnat, Monaco n’a plus battu Nîmes depuis 2013. Les deux formations étaient alors en Ligue 2. Si les monégasques se sont imposés 2-0 aux Costières en Coupe de France en 2015, ils n’ont toujours pas battu Nîmes depuis le retour des crocodiles au sein de l’élite. Relégué à provisoirement 11 points de Rennes (un match en plus) et du podium, Monaco est néanmoins toujours à portée des places européennes. Une seule solution pour les accrocher : enchaîner les résultats.

 

L’avis des supporters

@Guidito_ (supporter monégasque) : « La première partie de saison, malgré une sixième place qui ne voulait rien dire tant les écarts de points sont faibles, je l’ai trouvée très moyenne dans le jeu, c’était horrible à voir. L’arrivée de Moreno laisse penser qu’on peut voir quelque chose de plus alléchant. Ce ne sera pas forcément cette saison car tous les joueurs ne conviennent pas et la préparation n’a pas été faite convenablement, mais c’est prometteur pour les saisons futures. Pour ce soir, je pense que ce sera un match assez serré, dans lequel je vois malheureusement Nîmes s’imposer. » 

@Bastian_Dasilva (supporter nîmois) : « Je pense que le mercato est intelligent de notre côté. Que ce soit Benrahou ou Koné, ce sont des jeunes prometteurs. Pour Roux, je pense que c’est pas mal, même si on nous avait annoncé un attaquant un peu plus « fort ». Le seul reproche que l’on puisse faire à ce mercato, c’est de ne pas avoir recruté un milieu supplémentaire. Pour ce soir, je vois une victoire nîmoise 3-1, avec Landre, Benrahou et Roux buteurs. »

 

Les groupes 

Nîmes

Bernardoni – Dias

Landre – Guessoum – Martinez – Miguel – Paquiez

Deaux – Fomba – Valls – Sarr

Benrahou – Buades – Denkey – Duljevic – Ferhat – Philippoteaux – Roux

 

Monaco

Benaglio – Lecomte – Subasic

Aguilar – Badiashile – Ballo-Touré – Glik – Henrichs – Maripan

Bakayoko – Fabregas – Fofana – Golovin – Gelson – Adrien – Tchouameni

Keita Balde – Ben Yedder – Jovetic

 

 

Kevin N.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.