Nîmes – Monaco (3-1) : Monaco a vu rouge

0
543

Les crocodiles de Bernard Blaquart sont parvenus à l’emporter face à l’AS Monaco dans un match rocambolesque au scénario inattendu.

Ce samedi soir était bien celui des gardois, malgré l’ouverture du score de Ben Yedder qui avait parfaitement lancé son club dans la partie (13′). Défaillant dans son système défensif, l’AS Monaco a par la suite laissé le Nîmes olympique revenir au score via une frappe de Miguel qui n’a pas raté sa confrontation avec Lecompte (27′). Discuté par les monégasques, il semblerait en effet que Nolan Roux soit auteur d’une faute en début d’action, mais cette fois-ci, les planètes étaient alignées pour les crocos et la VAR n’est pas venue gâcher la fête des costières.

C’est en fin de première mi-temps que la rencontre a connu son rebondissement principal lorsque Bakayoko a été l’auteur d’une grossière faute sur Phillippoteaux (32′). Le joueur monégasque, sans avoir le ballon, a marché sur la cheville de l’attaquant nîmois qui a pu s’en sortir sans blessure. Bakayoko est sorti avec un carton rouge grâce à la VAR puisque la sanction initiale était jaune … Un revirement qui n’a pas plu à Gelson Martin et qui dans l’énervement est allé bousculer l’arbitre à deux reprises : Un deuxième carton rouge est logiquement venu s’ajouter au compteur de la partie, laissant l’ASM à 9 contre 11 jusqu’à la fin du match.

En seconde mi-temps, Nîmes aura longtemps échoué dans ses manoeuvres offensives avant que Phillippoteaux vienne trouver la lucarne adverse d’une magnifique frappe enroulée (62′). Nîmes menait 2-1 et se faisait peur, juste après, sur un duel Ben Yedder – Bernardoni que le portier Nîmois a su remporter pour le plus grand bonheur des supporters. C’est à la 79′ que Martinez a finalement réussi à faire le break d’une belle tête que la défense monégasque n’a pas su anticiper. Avec cette victoire 3-1, Nîmes revient à un petit point d’Amiens, le barragiste et 18ème de Ligue 1.

Bernard Blaquart : « Monaco est un adversaire solide techniquement, avec beaucoup de talent. On a eu des moments difficiles, mais on a su égaliser… Après, les deux expulsions monégasques sont logiques, elles nous ont facilité la tâche. À partir de là, le match n’est plus le même, mais malgré un public impatient, il nous a fallu être patient… Ce succès va donner du peps à tout le monde et surtout de l’espoir si on garde notre état d’esprit actuel. »

L’homme du match : Philippoteaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.