Les crocos puissance 3

0
652
(c) J-Sébastien Martinez

Les Nîmois reviennent de Nice avec une belle victoire acquise au mérite dans un stade de l’Allianz Rivera peu rempli.

Au mérite, c’est peu le dire. En effet, les crocos ont mangé un aiglon ce samedi soir à 20h. Ce sont pourtant les niçois qui avaient ouvert le score grâce à Claude Maurice (6′), mais à la 43è minute, ce sont les hommes de B.B qui sont revenus au score via un but de Loick Landre qui vient une fois de plus exprimer son talent de buteur. Peu après, les crocos sont parvenus à élargir leur avance grâce à Phillippoteaux, mais le but a été refusé par la VAR car Benrahou avait touché le ballon de la main. Très contestable, cette décision n’a jamais pris compte du contexte et de la non-volonté de faire main, mais bon … soit.

Au retour des vestiaires, Nice avait décidé de rajouter de l’intensité physique mais n’a pas su contrôler ses gestes défensifs. En effet, une vilaine faute sur Phillippoteaux a suffit pour que l’arbitre prenne la décision d’exclure Boudaoui (49′). Blessé et « en jouant sur une jambe », c’est bel et bien Phillippoteaux (oui, encore lui) qui est finalement venu marquer son but (53′) afin de placer les crocos en tête au panneau d’affichage. En sortant sur civière, l’attaquant a laissé place à Koné qui lors de sa première minute de jeu en L1 est venu ajouter un troisième but pour les gardois (92′).

Stats google

Les niçois ont plusieurs fois eu à faire à l’arbitre pour des fautes à répétition mais aussi à Bernardoni qui a sorti une fois de plus un grand match. Les crocos avec ces trois points enchaînent une troisième victoire d’affilé et reviennent à un point de Dijon, le 17ème.

La réaction de Bernard Blaquart (lfp) :

« Malgré le but encaissé, on a fait une heure de qualité. Après on a beaucoup subi. Cela m’a moins plu. On avait pas mal de peps au niveau athlétique. Les victoires donnent de l’allant. Il fallait que les joueurs tentent. Si l’on doit perdre, ce doit être contre plus fort. En fin de match, c’est aussi normal que les joueurs soient fébriles. Cela nous laisse des choses à corriger. Philippoteaux (le buteur blessé, ndlr) a été courageux. Mais les joueurs nîmois sont vaillants. En revanche, je suis très inquiet pour sa cheville. J’espère que ce n’est qu’une entorse. On a pris 12 points sur les matchs aller. On vient d’en prendre 12 en cinq matchs, dont trois victoires consécutives. Mais on est toujours barragistes. Le chemin est encore long. Il ne faut pas s’arrêter. C’est une bonne passe, il y en aura de plus compliquées. Les joueurs s’accrochent et ne lâchent pas. »

L’homme du match : Romain Phillippoteaux

Combattif et avec de la grinta, Romain est venu rajouter une saveur particulière dans la rencontre tant il a participé aux offensives nîmoises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.