Sarr avait envie de les m’Angers

0
1147
Photo : AFP/LFP

Le Nîmes Olympique accueillait ce soir le SCO d’Angers au stade des costières pour une nouvelle finale en vue du maintien.

Quelques minutes après le match nul d’Amiens face au psg, un autre match d’importance avait lieu dans aux costières … Les nîmois ont clairement manqué de réalisme au début de cette rencontre malgré les différents assauts de Ferhat sur son côté et ses bonnes passes en profondeur destinées à Nolan Roux à la pointe de l’attaque des crocos. La seule action dangereuse de cette première période semble être le centre contré de la main par la défense angevine. Pas de penalty selon M. Abed, l’arbitre de la rencontre, qui après consultation de ses assistants vidéo a indiqué que le ballon avait été contré par un genou angevin avant de frapper le bras.

La deuxième partie de ce match ressemble à la première jusqu’au tournant de la rencontre et l’acte dangereux de Ninga, l’attaquant angevin (ex-MHSC) a effectué « une prise de taekwondo » sur Ferhat qui est sorti inconscient sur civière et remplacé dans la foulée par Moussa Koné. Ninga écope d’un carton rouge et risque à l’image de Martins et Boudaoui d’être lourdement sanctionné par la commission de discipline. Moussa Kone, l’entrant, inscrit son deuxième but en deux matchs sur son premier ballon. Un but audacieux du genou sur un ballon parfaitement donné par Sidy Sarr qui aura été l’un des hommes fort du match avec Fomba. Il s’agit là d’une des seules occasions Nîmoise avec la tête sur la barre de Sarr à la 70e.

Nîmes, grâce à ces trois points, glisse à la 17ème place avec 4 victoires en 4 matchs en L1 et devient par la même occasion l’équipe la plus efficace en 2020 dans son championnat. Toujours en veine, les crocos continuent leur rédemption et iront jouer à Rennes lors de la prochaine journée.

La réaction du coach :

« C’est un succès mérité avec quatre ou cinq occasions franches dont une tête sur la transversale. On a bien maîtrisé ce match. Je retiens que dans un rendez-vous assez difficile, on a su l’emporter sans avoir concédé la moindre occasion de but.Quand Paul n’a pas grand-chose à faire, c’est toujours bien. Ce quatrième succès consécutif en deux semaines nous remet à flot, mais tous les clubs s’accrochent, personne ne lâche. Il ne faut pas s’arrêter là. Amiens n’est pas condamné. On est très loin d’être sauvés. Ce sera une fin de saison passionnante avec un calendrier assez compliqué qui nous attend. […]

En ce qui concerne Ferhat : « Il n’est pas beau à voir. Une arcade sourcilière a bien pété, avec 4 ou 5 points de suture. On recoud beaucoup les joueurs en ce moment (rires). Il est bien sonné, bien abîmé. J’espère que c’est une histoire de quelques jours. Il reste en observation ce soir (hier), il est un peu dans les vapes. »

L’homme du match :

Auteur d’une passe décisive et d’un match complet, Sidy Sarr méritait son titre d’homme du match, mais la blessure de Ferhat nous a forcé à prendre ce dernier … Pour le geste. Zinou a tout de même été auteur d’une belle prestation dans son couloir même s’il aurait été souhaitable de le voir davantage décisif dans ses transmissions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.