Metz / Nîmes : Une défaite qui fait mal

0
324
Photo : MAXPPP / Pascal BROCARD

Les Crocos se déplaçaient à Metz pour un match très important dans la course au maintien.

L’objectif étant d’abord de ne pas perdre face à un concurrent direct. Comme à Rennes et face à l’Olympique de Marseille, il ne fallait pas être en retard pour le début du match. Car encore une fois les Nîmois démarrent très bien leur match par deux occasions coup sur coup de Roux qui fait briller Oukidja (3ème et 4ème). Mais sur une très mauvaise relance de Sarr, Metz récupère et centre. N’Guette coupe la trajectoire du ballon pour ouvrir le score de la tête (1-0, 7ème). Les Grenats sont alors transfigurés et font souffrir les Gardois à l’image de Ripart, dépassé. Centonze se joue du capitaine d’un passement de jambe et frappe sur le petit filet extérieur (19ème). Le Nîmes Olympique n’a pas abdiqué car dans la foulée Landre donne un ballon par dessus la défense messine à Koné qui contrôle bien mais sa reprise s’envole (20ème). N’Guette est ensuite proche du doublé mais loupe complètement sa frappe après s’être débarrassé de Martinez (29ème). Ce dernier peut même bénéficier d’un penalty, car il est déséquilibré par Paquiez dans la surface de réparation mais heureusement l’arbitre, Ruddy Buquet, ne bronche pas (32ème).

Les Crocodiles subissent, plient mais ne rompent pas et Ferhat fait, juste avant la pause, briller une nouvelle fois Oukidja sur une belle reprise (45ème). Les Nîmois menés, reviennent des vestiaires avec de meilleures intentions en seconde période et se procurent d’entrée, comme en première mi-temps, deux occasions. Deaux centre pour Koné qui voit sa reprise une nouvelle fois arrêtée par Oukidja. Mais le portier Messin finit par concéder un but. Il ne peut rien quand Banrahou ajuste un superbe ballon lobé pour Lucas Deaux qui égalise (1-1, 49ème). On pense alors que les Rouges (en blanc ce soir) vont renverser ce match mais il n’en est rien. Metz a toujours la main mise sur le jeu et Boulaya fait briller cette fois Bernardoni sur un coup franc excentré frappé directement (58ème).

Blaquart décide alors de changer son système de jeu pour un 4-2-3-1, Philippoteaux entre à la place de Koné (65ème). Mais c’est au contraire le FC Metz et Vincent Pajot qui est proche de donner l’avantage aux siens. Bernardoni est à nouveau à la parade même si le ballon n’est peut-être pas cadré (69ème). Bernard Blaquart sort son passeur Benrahou et dans la foulée Boulaya frappe un très bon corner dévié au premier poteau par la tête de Maïga pour celle de Boye qui trompe un Bernardoni impuissant (2-1, 81ème). Le coach tente alors le tout pour le tout dans ce match à six points en faisant entrer Kévin Denkey mais la pression Nîmoise dans le camp adverse est stérile et les Grenats défendent avec toutes leurs tripes leur victoire jusque dans les dernières secondes du temps additionnel et prennent ainsi 7 points d’avance sur le N.O. qui, après avoir enchaîné quatre victoires viennent de subir une troisième défaite consécutive et vont se déplacer à nouveau lors de la prochaine journée à Nantes.

 Très mauvaise soirée car dans le même temps les Dijonnais sont venus à bout de Toulousains totalement décrochés et Amiens est parvenu à faire l’exploit hier de revenir au score au Vélodrôme (2-2) alors qu’il était mené 2-0 à la 82ème. Le maintien est très compliqué mais il faut s’accrocher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.