Blaquart explique son départ

0
680
Photo : Y. Galiotto

Chez le quotidien La Provence, l’ex-coach nîmois a éclairci les raisons de son départ.

Voici un panel de ses déclarations :

  • Le manque d’énergie : »Je n’avais plus l’énergie nécessaire pour continuer à entraîner, car la saison dernière a été très éprouvante. Dès lors (il était initialement sous contrat jusqu’en 2023, Ndlr), je m’attendais une reconversion au sein du club qui n’est jamais venue et j’en ai été très déçu. »

 

  • Le malaise quotidien : « Il y a plein de choses qui peuvent expliquer mon épuisement, mais la première des raisons, c’est moi, tout simplement. Et, justement, quand on n’est pas bien pour tout un tas de raisons, eh bien, on s’en va. C’est comme ça. »

 

  • La reconversion impossible : « Cela fait très longtemps que je fais ce métier et, du coup, je peux être fatigué. Il y a l’âge aussi (63 ans en août). C’est un tout, en fait. Mais le principal, je le répète, c’est moi qui n’ai plus l’énergie suffisante. Actuellement tout au moins. Dans six mois ou dans un an, ça reviendra peut-être. Et justement, c’est la raison pour laquelle une reconversion au sein du club me paraissait être une bonne chose, car je pense que je peux encore apporter des choses.[…] J’étais prêt à le présenter, mais il n’y a pas eu de discussions. Le président (Rani Assaf) ne le souhaitait pas. Dès lors, ça a vite été réglé. »

 

  • Arpinon et la reprise : « Le reste, ce n’est pas grave. Vous savez, la reconnaissance, tout ça, pfff… Et puis, entraîneur, c’est compliqué; ça finit souvent mal, même si ça aurait pu mieux se terminer ici. Mais ça finit pas mal quand même.
    En tout cas, moi, je ne voulais surtout pas gêner ceux qui sont en place. Il faut les laisser travailler tranquillement. C’est bien que les choses aient pu être réglées juste avant le premier entraînement, même si cela aurait été mieux qu’elles le soient depuis un mois. Mais bon, c’est comme ça. Là, ça permet à Jérôme (Arpinon) et à son équipe de bosser sereinement. Il y a un relais qui est passé. La roue tourne. C’est la vie. »

 

  • La suite : « Je ne me vois pas du tout entraîner une autre équipe. Si j’ai arrêté d’entraîner Nîmes Olympique par manque d’énergie, ce n’est pas pour aller entraîner ailleurs, dès maintenant. Aujourd’hui, c’est arrêt des jeux. […] Il y a eu une seule approche réelle qui n’a pas été suivie d’effet, puisque je n’ai rencontré personne. Mais il y a eu beaucoup de fausses rumeurs aussi. […] Je retiens surtout le fait d’avoir vu des joueurs évoluer et progresser. Parmi eux, il y en avait sur lesquels on ne misait pas forcément et qui sont pourtant arrivés à devenir des joueurs de Ligue 1. C’est ça ma plus grande satisfaction. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.