Goliath a triomphé aux costières

0
339
(c) AFP

Le PSG est parvenu à tenir son rang dans un stade des costières dégarni et face à de vaillants crocodiles.

Avec ses quelques 4000 supporters, le Nîmes olympique n’a pas réussi à entraver le jeu des parisiens. Principal fautif : Loïck Landre qui a été exclu après seulement douze minutes de jeu pour un pied haut dans le torse de Rafinha. A l’opposé en termes de performances, nous retrouvons donc Baptiste Reynet, héroïque, qui a longtemps tenu (avec sa transversale) face aux offensives parisiennes. Auteur de nombreux arrêts, il n’a pourtant pas pu empêcher Mbappé d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu.

A 10 contre 11, les crocos ont vite su s’adapter au « mode défensif », tenant le 1-0 jusqu’à la 78′ malgré un PSG ultra-dominant. Les finalistes de la dernière C1 ont logiquement pris le pas dans les dix dernières minutes alors que les hommes d’Arpinon faiblissaient physiquement. Au final, ce ne sont pas moins de trois buts que les gardois ont encaissé en fin de match : Florenzi, Mbappé, Sarabia ont pu s’en donner à coeur joie (78′ 83′ 88′).

Pas grand chose à retenir de ce match, si ce n’est que les nîmois peuvent compter cette saison sur un grand Reynet.

 

La réaction de Gaëtan Paquiez (La gazette) :

« On ne peut s’en prendre qu’à nous même. On avait bien préparé cette rencontre. Contre Lens, on avait décidé d’attendre plus bas et ça n’avait pas marché. On s’est dit que cette approche tactique n’était pas pour nous. Notre jeu à la nîmoise, c’est de presser haut. On se sentait bien dans l’entame. Paris ne parvenait pas ressortir les ballons. Après, on s’est créé peu d’occasions mais on voulait tenir jusqu’aux dix dernières minutes pour tenter un coup. Cette équipe serait championne de France même sans ses absents. C’était un match bonus contre le Paris Saint-Germain »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.