Nîmes – Metz : Trois points nécessaires

0
431
Photo : Objectif Gard

Le confinement a débuté, mais la ligue 1 continue pour le Nîmes Olympique.

Dans le cadre de la neuvième journée de L1, les crocos reçoivent Metz pour un match déjà déterminant dans la course au maintien. Distancé et seizièmes du championnat, les crocos doivent absolument réagir, eux qui n’ont plus gagné depuis deux matchs et la victoire dans le derby.

Jérôme Arpinon n’a rien laissé filtrer concernant la probable composition d’équipe mais la direction prise serait actuellement celle d’un 4-4-2. Dans les cages, Reynet devrait être titularisé avec une défense Burner, Briançon, Miguel, Meling puis un milieu composé par Ripart, Fomba, Deaux, et Eliasson. En attaque Roux et Koné devraient également être titularisés. Cubas est encore incertain puisque touché durant la trêve. Reste à savoir si une surprise peut nous être réservée dans le 11 de départ.

Du côté de Metz, l’équipe n’a plus perdu depuis mi-septembre face au PSG et tient le cap avec une belle dixième place. Le club lorrain vient de perdre son meilleur buteur pour au moins 6 mois (ligaments croisés) : Niane, et ses 6 buts. Ambrose est également absent,  et Aaron Leya Iseka sera le nouvel atout offensif du jeu Messin.

La conférence de presse du coach (La Gazette) :

« Il y a une série de matches où il fallait faire le dos rond avec l’enchaînement de Montpellier, Paris et Bordeaux. La semaine dernière, on a été solides 80 minutes. On a eu parfois des absences pendant mais on n’a pas pris de but avant ce fait de jeu. Si on arrive à faire des cycles à l’extérieur entre un coup trois points, un point ou zéro, ça sera un bon bilan.

L’an dernier on n’avait pas gagné à l’extérieur depuis janvier. On a eu moins d’occasions ces dernières rencontres mais il y a une différence avec aucune. Dans un système 4-3-3 avec deux relayeurs, on est plus défensif mais cela dépend de notre animation pas du schéma tactique.

On a eu moins d’occasions ces dernières rencontres mais il y a une différence avec pas du tout. A domicile, on est plus conquérants. A l’extérieur, on est plus prudents, on se projette moins. On a eu des arrivées offensives comme Aribi et Eliasson. Il faut aussi le temps d’assimiler les principes de jeu. Mon groupe est capable de réagir dans l’adversité. On va essayer de donner du plaisir et des émotions aux supporters qui seront à la maison« 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.