Lisbonne sourit à la green team !

0
286
(c) USAM NIMES GARD

Après deux victoires sans éclats en championnat (contre Istres et Tremblay) et deux défaites en EHF (contre Bucarest et Kristianstad), l’USAM devait se remettre la tête à l’endroit. C’est chose faite avec une belle victoire (26-30), face à une belle équipe du Sporting Lisbonne.

Cela permet aux Verts et Blancs de remonter à la 3 ème place de la poule (devant les Portugais qui ont un match de moins). Les 4 premiers du groupe sont qualifiés pour les phases finales de l’EHF. L’adversaire du jour, 3 ème de la poule avant ce match, joue régulièrement la Ligue des Champions (l’an passé ils étaient en poule basse). Du côté des nîmois il y avait quelques absents: O’Brian Nyateu, Rémi Salou, Tom Poyet. Vid Katcvinik s’est blessé lors du dernier match, Rémi Desbonnet (blessé à la cheville) n’a pas pu tenir sa place.

Photo : USAM

Les Lisboètes attaquaient pied au plancher (4-1 après 5 min. de jeu), mais les visiteurs sont rapidement revenus dans le jeu, pour finir par prendre les devants au tableau d’affichage (9-10, 17e min). Les Greens Mens ont ensuite pris une avance de 3 buts à la mi-temps (12-15). Les usamistes ont été très efficaces au niveau du shoot (75% de réussite), mieux que les Portugais (50%), grâce notamment à un très bon Theodor Paul. Cette fois c’est autour des hommes de Franck Maurice d’attaquer fort, dès le début de la 2nde mi-temps (15-20, 40e min). Les joueurs de Lisbonne restaient tout de même au contact de l’USAM (22-24, 50e min), mais finiront par craquer (24-29, 56e min). Le dernier but est marqué, comme un symbole, par Quentin Minel auteur d’un très bon match (8 buts) : Victoire finale (26-30).

On a ressenti les green men très investis et très appliqués, en attaque comme en défense. Cela s’est illustré avec une très bonne efficacité au tir (30/41) et une défense agressive, qui a surpris les Portugais (53% de réussite au tirs). Les tirs lointains de Minel (8 buts), d’Hesham et de Jean-Jacques Acquevillo (5 buts pour les deux) ont fait du bien aux Nîmois, en manque de solution par moments.

Julien Rebichon a, comme à son habitude, très bien rempli son rôle de capitaine. Il est l’auteur de 2 buts, dont un magnifique, avec un tir à la hanche en fin de match, qui scelle quasi définitivement la victoire de son équipe. Quentin Dupuy a pu montrer encore une fois qu’il était le patron de la défense, Benjamin Gallego, Mohamad Sanad et Nicolas Nieto ont fait le job. Luc Tobie a amené la vitesse qu’il manquait parfois aux gardois. Mickaël Guigou n’a quant à lui pas joué. Et notez le premier but en EHF de Damien Gibernon

Les Portugais n’ont pas démérité. Ils ont beaucoup tenté, mais ont aussi beaucoup raté (26/49), la faute à un Theodor Paul en feu (14 arrêts). Leur défense était bien en place, mais les tirs des 9 mètres des Usamistes leur ont fait beaucoup de mal. Frankis Carol Marzo (10 buts) pendant tout le match et Salvador Salvador en 2nde mi-temps (5 buts), ont entretenu l’espoir de victoire des lisboètes mais cela n’aura pas suffit.

Les gardois ont maintenant la tête tournée vers le championnat, avec un match samedi en terre aixoise, avant de recevoir au Parnasse les adversaires du jour. Ce match sera capital si les usamistes veulent continuer à rêver d’Europe pour la saison prochaine …

Par Raphaël Fesquet pour Nîmes Mediasport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.