Blaquart ne reviendra pas

0
951

Invité par  France Bleu Gard Lozère, l’ex technicien du Nîmes Olympique a donné des indices concernant son futur et s’est aussi permis de commenter la situation de Nîmes en L1.

Le coach des crocos entre 2015 et 2020 a dès le début de l’interview précisé que les informations divulguées par Le Parisien n’étaient qu’un simple scoop, et qu’il n’était pas en relation avec le club. Dans la suite de cette information, nous avons appris que Bernard Blaquart a répondu à la sollicitation d’Olivier Delcourt, président du Dijon Football Côte d’Or : Avec son frère François Blaquart.

Bernard Blaquart sera en charge d’un audit à réaliser en ce qui concerne le centre de formation bourguignon. Le nouveau centre de formation du DFCO ouvrira dans un an environ et c’est dans ce cadre là que B.B aura son avis à donner. Une manière pour le DFCO de convaincre le technicien ? Rien n’est moins sûr, Bernard Blaquart avait déjà refusé le poste d’entraîneur du club en novembre dernier.

Parmi les supporters nîmois, l’euphorie était de mise à l’annonce d’un probable retour de Magic Blaquart, mais ce n’était certainement pas le cas de Bernard Boissier, joueur historique du club et père d’un certain Laurent Boissier, qui s’est feint d’une analyse sur (une fois de plus) France Bleu Gard Lozère :

« L’an passé, Bernard Blaquart était dans une optique de déjà quitter le Nîmes Olympique en fin de saison : il a été assez lamentable dans la gestion du Club. Il se sauve uniquement lui par la COVID-19. Je le répète et je l’ai dit maintes et maintes fois, aujourd’hui, il ne faudrait pas que l’on oublie : si l’on se réfère à l’an passé, au mois de mars (2021), si la COVID-19 arrivait aujourd’hui, on descend comme Amiens. Il faut donner des louanges aux gens et savoir ce qu’ils ont fait ou pas fait. Sur la situation d’avoir des bons joueurs ou pas… Si Bernard Blaquart à l’époque, et je suis bien placé pour en parler, avait voulu garder des joueurs comme Savanier, Ferri ou Maouassa qui avaient été des recrues extraordinaires, à ce moment-là, il aurait dû le dire à tout le monde et mettre la pression sur le président. Il ne l’a pas fait ».

Au moins, tout est clair : Blaquart ne faisait plus l’unanimité chez les crocos.

En ce qui concerne le maintien, Bernard Blaquart a donné son impression :

« Il y a encore la possibilité de se sauver. Il reste quinze matchs, il y a un calendrier favorable. Je pense que les trois semaines qui arrivent vont être extrêmement importantes […] Le match à Dijon est très important bien sûr, mais on peut perdre à Gaston-Gérard et se rattraper sur les trois matchs qui suivent à domicile (Bordeaux, Lorient et Nantes). En huit jours il y a trois matchs à domicile. L’année dernière en huit jours à cette époque-là de la saison on a pris 9 points et ça a tout changé. Donc bien sûr que Dijon est important, mais les quatre matchs qui arrivent sont importants, c’est là que tout va se jouer. Est-ce que Nîmes va recoller ? Va peut-être même doubler des équipes ? Est-ce que Nîmes va couler ? Je n’en sais rien […] Il vaut mieux faire un résultat à Dijon, c’est sûr. Mais pour faire un résultat, il ne faut pas se dire que ce match là est un couperet, ce serait une erreur. La pression existera, les joueurs connaissent l’importance de ce match, ce n’est donc pas la peine d’en rajouter. »

Photo : France Football / « Je pense que c’est une petite perte d’avoir perdu Romain. C’est une erreur… »

A propos du mercato et le 11 gardois : 

« Reynet pour Bernardoni. Malheureusement Bernardoni n’appartenait pas au club. Il était de toute façon impossible de le garder. Je pense que Reynet était une bonne possibilité pour le club. L’arrivée de Meling, on va dire à la place de personne, puisque numériquement en tout cas il n’a remplacé personne, c’est un plus. Sur le début de saison c’est un gros plus. Il a été blessé et met du temps à revenir. Malheureusement ce n’est pas trop prévisible. Si on revoit le Meling du début de saison c’est quand même un joueur qui apporte un plus. Je dirais donc que défensivement, sur l’effectif hors blessures, il y a un petit plus avec l’arrivée de Meling et la perte de personne.

Au milieu, pareil pour Cubas, je dirais que c’est un plus. Bon, il y a Valls qui est parti. Cubas qui est arrivé. Voilà, sur le début de saison je dirais que c’est un petit plus aussi, même s’il est un petit peu moins bien en ce moment. Le retour de Deaux au milieu va faire une bonne paire avec Cubas je pense. Devant, la perte de Philippoteaux, l’arrivée d’Eliasson… Je pense que c’est une petite perte d’avoir perdu Romain. C’est une erreur… une erreur parce que je pense qu’il aurait pu rester. L’arrivée d’Aribi… Qui n’a pas joué encore, mais je ne suis pas sûr que son arrivée apporte grand-chose. Il y a des recrues qui n’ont peut-être pas apporté ce qu’elles auraient dû, je pense aussi à Burner. L’arrivée du japonais en défense centrale, je ne suis pas sûr que ça apporte grand-chose, même si je ne connais pas très très bien ces joueurs-là. Globalement je dirais que c’est un peu équitable … »

Retrouvez l’interview complète de Blaquart chez nos confrères du 11 de Nîmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.