Les feux ne sont pas au Green pour le Nîmes Olympique

0
423
c)ASSE

Le Nîmes Olympique accueillait l’AS Saint-Etienne ce dimanche au stade des Costières pour une nouvelle rencontre de championnat de France de Ligue 1. Dans ce duel entre mal classés, la victoire était impérative pour les nîmois. Malheureusement les joueurs de Pascal Plancque s’inclinent sur le score de 2 buts à 0. Renaud Ripart est le symbole de cette déroute d’un jour avec son pénalty manqué (pénalty arrêté en fin de rencontre par Etienne Green le 4e gardien stéphanois).

Au coup d’envoi, aucune des deux équipes ne parvient à prendre le dessus, les nîmois se portent à l’attaque grâce à Moussa Koné ou encore Zinedine Ferhat durant les 5 première minutes de jeu. De l’autre côté, c’est Wahbi Khazri qui se montre dangereux avec Denis Bouanga. L’ancien nîmois qui ne devait pas débuter en tant que titulaire remplace Arnaud Nordin blessé à l’échauffement. La première action importante et à mettre à l’actif de l’ailier stéphanois Wahbi Khazri qui sur un ballon en profondeur percute Baptiste Reynet sorti de sa surface de réparation pour dégager le ballon. Le gardien nîmois est touché au genou. Il parviendra à terminer la rencontre malgré la douleur ressentie. Lucas Dias, le deuxième gardien parti s’échauffer par précaution ne rentrera finalement pas en jeu.

A la 23e minute de jeu, sur un long ballon, Khazri est hors jeu au départ du ballon et s’arrête à l’entrée de la surface pour laisser le ballon à Charles Abi qui rejoue en pivot pour le tunisien qui était hors jeu au départ de l’action et qui faisait action de jeu. D’une frappe flottante en lucarne, il ouvre le score. La VAR validera le but malgré la position de hors-jeu flagrante…

Le but du break pour Saint-Etienne est inscrit par Bouanga. Mahdi Camara récupère le ballon dans le camp nîmois et sert Bouanga devant la surface. L’ancien croco envoie une « mine » qui va se loger près du poteau gauche de Reynet, qui n’a pas bougé.

Le pénalty obtenu à la 83e minute de jeu par Karim Aribi entré en jeu quelques minutes plus tôt ne changera rien. En effet, après la faute d’Etienne Green, le jeune portier adverse fautif lors de sa sortie dans les pieds d’Aribi s’en sort bien face à Renaud Ripart qui voit son pénalty repoussé par Green qui s’est bien détendu. Etienne Green, n’oubliez pas ce nom là.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.