Meling : « Plancque fait du très bon travail »

0
459

Dans un entretien accordé à So Foot, Birger Meling est revenu sur quelques points en ce qui concerne sa carrière, et son lien avec le Nîmes olympique.

En ce qui concerne le coach et son rôle sur le terrain :

« Pascal fait du très bon travail depuis qu’il est là. Il arrive à se montrer très clair sur ce qu’il attend de nous, il a réussi à actionner certains leviers qui nous ont permis d’obtenir de meilleurs résultats récemment. Et sincèrement, tout le mérite lui revient. […] il demande à l’ensemble de l’équipe de rester positif, d’attaquer le match avec un état d’esprit conquérant. Il veut qu’on reste très soudés tant au moment de défendre que d’attaquer, et je pense que ces dernières semaines, hormis le dernier match face à Saint-Étienne, on a vu un groupe compétitif et prêt à se battre pour sauver sa place en Ligue 1. « 

Son arrivée à Nîmes et le fait de jouer le maintien :

« Je sentais que j’avais fait le tour en Norvège d’une certaine manière : j’ai eu l’opportunité de gagner à deux reprises le championnat, une fois la Coupe, on a joué l’Europe, les tours préliminaires en Ligue des champions. Le moment était venu pour moi de découvrir autre chose, afin de continuer à développer mon jeu en évoluant à un niveau plus élevé au quotidien. L’opportunité d’arriver en Ligue 1, qui fait partie du top 5 des championnats européens, et qui plus est dans un club comme Nîmes, c’était une belle opportunité pour mon développement personnel. […] J’ai beaucoup réfléchi à cela avant de rejoindre le club, car je savais qu’en rejoignant Nîmes, je n’arriverais pas dans une équipe qui lutterait pour le titre et qu’il y aurait des périodes difficiles à gérer au niveau mental en cours de saison. C’est vrai qu’en Norvège, j’étais habitué à gagner des matchs et des titres ces dernières années. Même si, avant cette période-là, j’ai joué quelques saisons à Stabaek, dont une saison qui fut similaire à celle que l’on vit avec Nîmes cette année, à lutter pour le maintien. Ce n’est pas toujours facile, tu vis des semaines où, parfois, tu dis : « Ah, que cette saison va être longue ! » , mais je l’ai déjà vécu et je savais qu’en rejoignant Nîmes, cette possibilité existait. Cette expérience passée m’aide beaucoup, car tu ne joues pas avec le même stress lorsque tu te bats pour les places du haut de classement et quand tu joues le maintien, il faut y être préparé mentalement. »

Sa dynamique actuelle et son lien avec la ville de Nîmes :

« Je crois qu’un peu à l’image de l’équipe, j’ai pu faire des prestations intéressantes et d’autres un peu moins abouties. Mais cela reste pour moi une belle opportunité que de pouvoir évoluer ici, à Nîmes dans le championnat de France, d’enchaîner les matchs à un niveau plus élevé […] Il faut dire que depuis mon arrivée, je n’ai pas eu beaucoup de possibilités de bouger du fait de la période actuelle et des restrictions liées à celle-ci. J’espère que l’on aura tous plus de possibilités cet été et après pour bouger, et ainsi découvrir encore davantage Nîmes et ses alentours. »

Un entretien à découvrir sur sofoot.com, dans lequel Birger parle – sans langue de bois- de son enfance, du Qatar et de son amour pour le foot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.