A dix, Lens a pris le dessus face aux crocos

0
175
Photo : RC Lens

Les nîmois, en déplacement dans le Nord, ont subi un nouveau revers face à une équipe Lensoise résiliente.

Le match a mal débuté pour les gardois car en effet, au quart d’heure de jeu, Guessoum a ouvert le score contre son camp, sur un centre de Da Costa. Le défenseur a dévié le ballon qui a fini par tromper Baptiste Reynet et place les locaux devant au tableau d’affichage. A la 24e minute, c’est l’un des tournants du match qui a lieu avec l’expulsion de Sylla. Auteur d’une faute très grave sur Renaud Ripart, Sylla est expulsé pour avoir essuyé sa semelle gauche en l’air sur le visage de Ripart. Le Nîmois saigne du visage au sol. M. Petit n’hésite pas un instant. Lens se retrouve à 10 contre 11. La mi-temps s’en suit, et Nîmes reste mené 1-0.

Dés le retour des costières, Nîmes s’octroie un temps fort grâce à Koné qui avait réussi à jouer dans le dos de la défense adverse, via Deaux, c’est finalement Eliasson qui rate sa frappe … Dans la foulée, Clauss fauche Guessoum dans la surface et donne un pénalty aux gardois que Ferhat transformera d’une belle frappe à gauche. Nîmes revient à la hauteur de Lens (1-1, 52′). Nîmes aurait pu aggraver le score 10 minutes plus tard lorsque Eliasson trouve la barre de Leca sur coup-franc, mais voilà, Nîmes craque une nouvelle fois en fin de mi-temps lorsque Haïdara, d’une superbe reprise, transforme un corner obtenu par les lensois à la 76ème. Le crocos ne reviendront pas et glissent à la 19ème place de Ligue 1 à égalité de points avec Nantes.

La réaction d’après-match : Lucas Deaux

« Il y a beaucoup de frustration et d’énervement. C’est une deuxième faute professionnelle en deux semaines. Depuis deux ans, on a la tête dans le seau. Alors que l’on nous donne des cartouches, on refait de la merde. Il manque de tout. Quand on est à cette place à quatre journées de la fin, c’est qu’on le mérite. J’ai l’impression que tout le monde n’a pas la même envie. Dans le groupe, il suffit que deux ou trois joueurs tirent vers le bas. On a encore notre destin entre les mains. A chaque fois on recule notre sort alors qu’on a les opportunités. Il faut se démonter jusqu’à la fin. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.