Une victoire certes mais est-ce suffisant ?

0
252

Ca y est la 36e journée de Ligue 1 est terminée pour les nîmois qui ramènent les trois points de la survie dans le Gard. En effet, les joueurs de Pascal Plancque bien qu’encore 19e du classement et relégables, s’évitent une relégation assurée en cas de défaite. Leur adversaire direct le FC Nantes s’étant imposé face à Bordeaux hier, la défaite était interdite aujourd’hui.

En première mi-temps, les crocos ont su se montrer offensifs sans toute fois trouver l’ouverture. Les duels rugueux ont contribué en grande partie à hacher le jeu. En atteste la faute de Maïga sur Landre dès la première minute de jeu. Le messin qui loupe le ballon vient écrase sa semelle sur la cheville du défenseur central nîmois.

La première action du match sera à mettre à l’actif des crocos et de Moussa Koné qui voit sa reprise de volée passer au dessus des cages d’Alexandre Oukidja. Les dix premières minutes sont dominées par les gardois qui se procurent une nouvelle occasion par l’intermédiaire d’Andrès Cubas. Le milieu Paraguayen de retour de blessure voit sa frappe des 30 mètres détournée par le portier algérien du FC Metz.

Les percées et occasions de Yade et Maïga ne permettent pas aux Lorrains de prendre l’avantage dans cette première période à l’avantage des nîmois.

En retrait entre le quart d’heure de jeu et la demi-heure de jeu, les joueurs de Pascal Plancque reprennent leur marche en avant avec

Grosse occasion nîmoise avec un premier centre de la droite récupéré finalement par Meling au deuxième poteau. Le latéral Norvégien se joue de Maïga et sert Ferhat puis Koné dont la frappe aux six mètres est contrée par Boye. Eliasson intercepte immédiatement le ballon dans la surface côté gauche pour une nouvelle frappe repoussée en corner par Oukidja toujours 0 à 0. Quelques minutes après c’est Renaud Ripart qui se procure une nette occasion voyant sa tête plongeante passer à quelques centimètre du but messin.

Une statistique montre l’allant offensif retrouvé par les crocos qui ont tenté 7 tirs en première période face à Metz. Les nîmois n’ont fait mieux que 2 fois dans le premier acte en Ligue 1 Uber Eats cette saison : contre Nice le 3 mars dernier (11) et contre Rennes le 13 septembre 2020 (9).

c)LFP

En début de seconde mi-temps les deux équipes se rendent coup pour coup sans pour autant se procurer de réelles actions dangereuses. La majorité des actions sont des passes ou centres mal-ajustés ne trouvant pas preneur.

Les messins vont se procurer une belle occasion à la 55e minute de jeu par l’intermédiaire de Boulaya, qui voit sa frappe repoussée par une jambe nîmoise au dernier moment. Ce ballon récupéré par l’attaquant messin ne permet heureusement pas aux messins de prendre l’avantage.

Cinq minutes plus, la délivrance va arriver pour les nîmois grâce à Lamine Fomba qui inscrit son premier but sous le maillot nîmois en trompant Alexandre Oukidja à bout portant. Bien servi par Eliasson côté droit, le milieu de terrain gardois vient ajuster Oukidja qui ne peut rien faire.

Il ne faudra pas longtemps au Nîmes Olympique pour faire le break par l’intermédiaire de Renaud Ripart qui vient convertir le pénalty obtenu par Zinédine Ferhat. L’international algérien fauché par Oukidja obtient le pénalty après consultation de la VAR par Mr Letexier.

Grâce à ce pénalty, Renaud Ripart est désormais impliqué dans 12 buts cette saison (11 buts, 1 PD) soit son meilleur total à égalité avec la saison 2018-2019 (8 buts, 4 PD).

En toute fin de rencontre c’est Zinédine Ferhat qui vient clore le festival nîmois par un but d’une frappe croisée qui fini dans le filet gauche du gardien messin.

c)LFP

Ce score fleuve permet à Pascal Plancque de faire entrer en jeu Doucouré et Chadli à la 84e et 89e minute de jeu. Les deux espoirs du Nîmes Olympique qui se sont vu proposé un contrat professionnel cette semaine viennent disputer leurs premières minutes en championnat.

c)LFP
Après cette victoire les crocos restent à la 19e place du championnat avec deux points de retard sur Nantes actuel barragiste et trois points sur Lorient et Strasbourg. Il reste encore deux journées à disputer avec la réception de Lyon et le déplacement à Rennes. Même si cette victoire fait du bien au moral des joueurs du Nîmes Olympique, rien n’est encore fait avec deux rencontres difficiles et cruciales à venir.

 

FC METZ – NÎMES OLYMPIQUE : 0 – 3

Dimanche 9 mai à 15h00
Stade Saint-Symphorien
36ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Buts pour Nîmes : Fomba (61e), Ripart (67e), Ferhat (89e)

Les compositions d’équipes 

FC Metz : Oukidja – Centonze – Bronn – Boye (Kouyate, 54e) – Udol – N’Doram (Traore, 66e) – Maïga – Sarr – Boulaya (Gueye, 60e) – Yade (Vagner, 59e) – Niane (Ambrose, 67e)

Nîmes Olympique : Reynet – Paquiez (Burner, 76e)– Ueda – Landre – Meling – Cubas (Doucoure, 84e) – Fomba – Ripart – Eliasson (Chadli, 89e) – Ferhat (Ahlinvi, 90e) – Koné (Deaux, 84e)

Le chiffre de la rencontre:

La déclaration du coach messin:

c)FC METZ

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rentrer votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.